La réalité virtuelle et le Métaverse

Facebook
Twitter
LinkedIn
Reddit

Aujourd’hui, les nouveaux films qui vont paraitre au cinéma ont plusieurs défis à relever : conquérir un nouveau public, réinventer les codes narratifs et s’adapter aux nouvelles contraintes techniques inédites. En ce moment, de nombreux acteurs du cinéma s’entendent sur le fait qu’il devrait y avoir des changements dans le monde du cinéma. Zoom sur les perspectives de changement de la réalité virtuelle.

 

Vers une nouvelle grammaire

En plongeant les spectateurs au cœur du film, on peut dire que la réalité virtuelle offre une expérience très différente de celle d’un film classique. En effet, le spectateur se situe en permanence au centre de l’action et la notion de hors-champ disparait. Du coup, les scènes devront être pensées à 360°. Surtout, la technique du cut propre au cinéma deviendra peu envisageable. En effet, pour réussir à transporter le spectateur d’une scène à une autre sans trop le perturber, la réalité virtuelle exige des transitions travaillées entre les scènes. On a aussi une autre contrainte assez notable qui nécessite d’éviter le « motion sickness » encore appelée le mal de la VR. Il s’agit d’une sensation de malaise qui provient de la dissonance entre ce que les yeux voient et ce que l’oreille voit. Ce qui veut dire que la notion de confort va bientôt occuper une place non négligeable dans la réalité virtuelle. L’objectif, c’est d’offrir l’expérience la plus agréable possible aux spectateurs. Ce qui va nécessiter une formation spécifique pour les professionnels du cinéma.  Enfin, concernant la narration, la réalité virtuelle va bouleverser les conventions. Pour le cinéma classique, le spectateur était omniscient. Avec la réalité virtuelle, il sera au centre de l’action, un observateur invisible. C’est donc une toute nouvelle grammaire qui va voir le jour.

 

Qu’en est-il de l’adoption par le public ?

Il faut dire que la réalité virtuelle a été adoptée assez naturellement au Québec. Cependant, il faut dire qu’il s’agit d’un marché en niche qui doit faire ses preuves afin de séduire un large public. Selon plusieurs professionnels du domaine, c’est surtout la cohérence entre la vision de l’auteur et la technologie de réalité virtuelle qui importe le plus. Du coup, la plupart des ateliers et séminaires se concentrent sur cet aspect essentiel. Enfin, disons tout simplement que la réalité virtuelle est une nouvelle façon de raconter des histoires. Et ce principe est très bien accueilli au sein du public. 

réalité virtuelle et formation continue

More to explorer

formation en entreprise effets speciaux video et montage

3 manières d’utiliser des light leaks dans vos vidéos créatives

En suivant une formation en montage vidéo, vous vous rendez rapidement compte qu’il ne faut pas grand-chose pour qu’une vidéo banale passe à un niveau supérieur. Pour cela, il suffit d’y ajouter quelques effets tels que les light leaks (les fuites de lumières). Ce sont en effet des formes colorées,

realite-virtuelle-et-architecture-moderne

4 principales raisons d’utiliser la réalité virtuelle en architecture

La réalité virtuelle met à la disposition des architectes d’autres façons de travailler. Relié à un logiciel de visualisation en temps réel, il procure un outil puissant avec des capacités infinies pour la conception de votre flux de travail. Il peut aider à développer la conception, répondre aux besoins et persuader les clients. Voici quatre raisons principales pour lesquelles vous devez intégrer la réalité virtuelle à vos mécanismes conceptuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.