Trump lance encore une autre menace téméraire contre la Corée du Nord

Trump lance encore une autre menace téméraire contre la Corée du Nord

Trump lance encore une autre menace téméraire contre la Corée du Nord

Mardi, le président américain Donald Trump a de nouveau menacé la Corée du Nord de destruction si elle ne capitulait pas complètement aux exigences de Washington. En déclarant que la guerre est non seulement une option mais serait imminente, il pousse sans relâche la péninsule coréenne, l’Asie et le monde vers un conflit calamiteux.

Lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche avec le Premier ministre espagnol, Trump a prévenu: « Nous sommes totalement préparés à l’option [militaire]. Ce n’est pas une option préférée. Mais si nous la prenons, ce sera dévastateur. Je peux vous le dire. Dévastateur pour la Corée du Nord. C’est ce qu’on appelle l’option militaire. Si nous devons la choisir, nous le ferons. »

Alors qu’il proférait ces menaces belliqueuses, il n’a jamais expliqué quelle était «l’option préférée». Il a rejeté à maintes reprises les pourparlers avec la Corée du Nord. Ses tirades contre l’accord de dénucléarisation de 2015 avec l’Iran ont effectivement écarté un accord similaire avec Pyongyang.

On ne peut que conclure que Trump s’attend à ce que la Corée du Nord abandonne son arsenal nucléaire et se soumette à des inspections intrusives qui serviront de prélude à une infinité d’exigences supplémentaires de Washington. Bref, Pyongyang doit volontairement devenir un vassal de Washington.

En outre, même si la Pyongyang acceptait un tel avenir, rien ne dit que ceci empêcherait une guerre avec Washington. Le régime nord-coréen n’est que trop conscient du sort des dirigeants irakien et libyen, assassinés par Washington après qu’ils aient abandonné leurs supposées armes de destruction massive, réelles ou fictives, lors de guerres américaines qui ont dévasté leurs pays.

Même quand la Maison-Blanche évoque une sortie «diplomatique» ou «pacifique» de l’impasse avec la Corée du Nord, leurs propos sont toujours chargés de menaces. En Inde hier, le secrétaire à la Défense, James Mattis, a souligné que Washington veut une solution diplomatique. En même temps, il a déclaré que le soutien de l’armée pour «nos diplomates» ne ferait que «garder ceci dans le domaine diplomatique le plus longtemps possible».

Mattis lui-même a précisé que que Pyongyang doit bientôt céder. Lundi, Trump a brutalement averti le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong-ho, que lui et le chef d’Etat, Kim Jong-un, « n’existeront plus longtemps ».

La seule conclusion que le régime à Pyongyang puisse tirer est qu’il doit s’attendre à une attaque imminente des États-Unis et agir en conséquence. Ri l’a dit lundi. Il a prévenu que les menaces de Trump signifiaient que Washington avait déclaré la guerre et que la Corée du Nord devait préparer une riposte militaire.

Trump resserre rapidement l’étau des sanctions économiques contre la Corée du Nord, en réalité un embargo total visant à faire effondrer l’économie du pays et à faire chuter le régime à Pyongyang. Le Trésor américain a annoncé hier de nouvelles interdictions visant huit banques nord-coréennes et 26 personnes, visant à étouffer l’accès de Pyongyang au système financier international.

Washington ne fait même plus semblant que les sanctions visent les programmes nucléaires et de missiles de la Corée du Nord, et non le pays et sa population. La semaine dernière, Trump a émis un décret général qui autorise le Trésor américain à couper du système financier américain tout pays ou entreprise qui commerce avec la Corée du Nord. Il cible en particulier à la Chine, qui est de loin le principal partenaire commercial de la Corée du Nord, et aussi Moscou, qui emploie des dizaines de milliers de Nord-Coréens en Russie.

19 réponses
  1. Le Clan H
    Le Clan H dit :

    Pauvre dégénéré, qu’il s’occupe plutôt de ce qui se passe dans sont pays (et il a de quoi faire) au lieu de lancer des menaces dans le vent à un pays dont il sait pertinemment qu’il n’attaquera pas car les conséquence seraient irréparables!

    Répondre
  2. Pastor Jorge Partida-Ramirez
    Pastor Jorge Partida-Ramirez dit :

    Hola Dios les bendiga a todos los gobernantes más de las cosas que yo he aprendido es bendecirlos y que ustedes sean bendecidos y bendecir a las personas cuando nos mueramos nada nos vamos a llevar compartamos lo que el señor Jesucristo está demandando amarse unos a los otros bendecirse unos a los otros hasta luego y que Dios los bendiga Bendiciones de parte de su amigo Jorge pastor en Facebook amén

    Répondre
  3. TURE Ibrahima
    TURE Ibrahima dit :

    dieux vas intervenir dieux vas faire les Nécessaire les puissance sont puissant mais dieux est le créateur des puissant donc c’est dieux qui vous a donné cette force que vous utiliser pour bombarder les monde .donc dieux peu vous la détruire  cette force  il ne faut pas dire tout les americaines  mais plutôt que les dirigent américaines mais cette fois dieux vas intervenir laissons tout dans la main du bon dieu personnes n a le droit de attaque les innoscent  il fait laisser dieux  jai fait un j’ai vu en reve  la mor d un président

    Répondre
  4. Pascal Krug - officiel
    Pascal Krug - officiel dit :

    Donald Trump a t’il suffisamment la tête froide pour surmonter cette crise inquiétante ? Autant l’un de l’autre que ces protaginistes ne pensent qu’à la force des armes. Pourtant, l’idée de cet américain dont j’ai oublié le nom me semble très judicieuse et me fascine. Envoyer (depuis la Corée du sud j’imagine) des milliers de ballons transportant des tracts sur la Corée du nord et incitant les habitants à se révolter contre leur dictateur Kim Yong Un. On y mettrait des photos de villes telles qu’ils ne connaissent pas et on pourrait même encore les inviter à quitter leur pays. Tout laisse à penser que Kim Yong Un interdirait FORMELLEMENT à quiconque de lire ces tracts. Mais vu le nombre, que pourrait il faire ??? Voilà une arme inoffensive qui peut s’avérer TRES efficace

    Répondre
  5. Rinoum Enicoh
    Rinoum Enicoh dit :

    Trump est un voyou…Il n’a pas assez de couilles pour déclarer la guerre dans une époque ou tout le monde déteste cette merde américaine….Un corrompu hypocrite…Vous nous faites chier avec vos élans en décadence ..

    Répondre
  6. Le monde quantique et le monde qualique.
    Le monde quantique et le monde qualique. dit :

    Le rabattement des ailes de son nez prouvent que Picsou alias Trump est homosexuel.
    A vérifier.
    Un homme guidé par son anus est très dangereux.

    Répondre
  7. Emile zamblé
    Emile zamblé dit :

    Trump, déposez votre trompette et foutez le monde dans le chaos! Vous nous emmerdez. A vouloir lutter pour votre hégémonie déjà perdue, vous allez vous ridiculiser.

    Répondre
  8. Pastor Jorge Partida-Ramirez
    Pastor Jorge Partida-Ramirez dit :

    compartamos lo que Dios nos ha dado nos ha bendecido grandemente a todos como a ricos a pobres una de las cosas que he escrito está en la palabra en la Biblia que de que nos sirve tener almacenes llenos de dinero al final de cuentas nos vamos y todo se queda aquí y no disfrutamos de lo que Dios nos dio bendiciones y reflexión en gobiernos amarse unos a los otros en el amor de Dios y hasta luego y bendiciones amén

    Répondre
  9. Pastor Jorge Partida-Ramirez
    Pastor Jorge Partida-Ramirez dit :

    de riquezas al final de cuentas no disfrutamos sino que nos vamos de esta tierra y dejamos todo el señor dice nadie sabe para Quién trabaja si usted sabe para Quién trabaja hágamelo saber señores gobernantes amor y paz en Cristo Jesús amén

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *